Culture Banque
banques françaises 2015
Culture Banque > Banques > Nos classements > Classement des banques françaises en 2019 > Classement des banques françaises en 2015

Classement des banques françaises en 2015


Analyse comparative des établissements bancaires pour mieux comprendre les facteurs de croissance et de risque d’un secteur en pleine mutation.

Nouveau => Découvrez le classement 2017 des banques en France

Evolution de l’activité des banques

Une année marquée par la diversification de l’offre des banques en ligne, le développement des fintech et la baisse du recrutement des banques françaises.

La stratégie des banques françaises :

Banque en ligne : L’offre des banques en ligne s’étoffe au cours de l’année 2015 ! Désormais ING Direct commercialise une offre de crédit immobilier, La banque orange dévoile un outil intuitif pour déterminer sa capacité d’emprunt en ligne et l’apport minimal recommandé. Aussi BforBank se diversifie comme annoncé l’an passé avec un compte bancaire et une carte bancaire gratuite.

Les banques en mode start-up : Les banques doivent faire face à une concurrence des Fintech qui se positionnent sur tous ses métiers traditionnels. Des start-up s’emparent du business du paiement, du financement (prêt pro, particuliers, affacturage…), la gestion des finances personnelles, ou la gestion privée… Les banques s’adaptent en créant des labs, des hackathons, ou prennent des participations dans ces sociétés prometteuses !

Création ou destruction d’emploi : Avec 35 000 recrutements en 2014 (selon le rapport FBF), la banque reste un des plus grands employeurs de France. Mais ce rythme ne suffit pas à compenser les départs en retraite et le turnover de la profession, en effet l’effectif global des banques (adhérentes à la FBF) est en baisse de -0,9 % en 2014. Ce même rapport précise que les établissements bancaires recherchent davantage de profils Bac+5 pour des postes de commerciaux.

Le PNB des banques en Mds d’euros

classement 2015 des banques PNB

La rentabilité des banques en Mds d’euros

classement banque france 2015

Classement des banques Françaises :

BNP Paribas : Avec un produit net bancaire en hausse de 2% à 39,2 milliards d’euros BNP Paribas confirme une nouvelle fois sa première place au classement des banques françaises en terme d’activité. Pénalisée par une lourde amende de 6 milliards d’euros des Autorités des Etats-Unis (transactions avec des pays sous embargo), la banque affiche un résultat net part du groupe de seulement 157 millions.

Groupe Crédit Agricole : La banque verte (caisses régionales, filiales et holding) présente un PNB de 30,2 milliards d’euros et reste à la seconde place de notre classement 2015. Pour la première année de son plan moyen terme, la banque mutualiste est impactée par un environnement de taux bas (impact sur les intérêts et produits assimilés), les banques de détail et les financements spécialisés favorisent cette baisse de PNB. Le RNPG ressort assez stable à 4,9 milliards d’euros.

Groupe BPCE : Le groupe Banque Populaire et Caisse d’Epargne (Natixis et ses filiales) atteint un PNB de 23,6 milliards d’euros porté par les performances de Natixis (Banque Grande Clientèle, Epargne, Services Financiers Spécialisés), le groupe BPCE reste de justesse en 3ème position de notre palmarès. Le résultat net part du groupe augmente légèrement à 3,1 milliards d’euros grâce à la baisse du coût du risque.

Société Générale : La banque de La Défense communique un PNB en hausse à 23,6 milliards d’euros. La banque admet que cette évolution est portée par des éléments non-économiques, ainsi le PNB des métiers bancaires est en réalité en très léger repli de -0,5% ! Malgré une année record en ouvertures de comptes bancaires la banque de détail en France est pénalisée par une plus faible demande de crédit. Le RNPG de la Société Générale est en hausse à 2,7 milliards d’euros, il bénéficie de la baisse du coût du risque.

Groupe CM11-CIC : Ce groupe est constitué de 11 caisses régionales du Crédit Mutuel et du Crédit Industriel et Commercial. Le groupe réalise un Produit Net Bancaire stable à 12 milliards d’euros. Alors que les frais généraux sont en légère hausse (augmentation du nombre de salariés), le coût du risque lui est en baisse ce qui profite à la rentabilité. Le résultat net part du groupe termine en hausse à 2,2 milliards d’euros.

La Banque Postale : La banque filiale de La Poste réitère ses bonnes performances avec un PNB en hausse à 5,7 milliards d’euros. Toutes des activités du groupe sont en hausse, la banque de détail profite d’une augmentation de la collecte et du crédit. La rentabilité s’améliore encore à 677 millions d’euros.

Crédit Mutuel Arkea : Ce groupe compte 3 caisses régionales du Crédit Mutuel, la banque en ligne Fortuneo, et de nombreuses des filiales. Le groupe breton affiche un PNB de à 1,7 milliards d’euros. La rentabilité s’améliore à 269 millions d’euros grâce à une bonne maitrise des charges et la baisse du coût du risque.

Comparatif des banques PNB et Résultat

Produit Net Bancaire200920102011201220132014
Groupe Crédit Agricole323053420635129310443117830243
Société Générale217302641825636231102283123561
BNP Paribas401914388042384390723882239168
Groupe BPCE212272335923357219462308023609
La Banque Postale501952155231524155395673
Groupe CM-CIC101221088911053114621197711973
Groupe CM Arkéa134715741705166816201724
Résultat Net200920102011201220132014
Groupe Crédit Agricole27473611812-380851364920
Société Générale6783917238577421752692
BNP Paribas58327843605065534832157
Groupe BPCE53736402685214726693080
La Banque Postale587,7651,03412574578677
Groupe CM-CIC119419611623162220112179
Groupe CM Arkéa154273290168213269

Sources du classement 2015 : documents de référence AMF des banques, communiqués de presse…

Voir l’historique de nos classements :

Réagir

Testez une banque en ligne

logo carre ingING : 80€ offerts
→ Gold Mastercard gratuite
dès 1200€ de revenus

logo carre monabanqMonabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois

Hello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus


Newsletter mensuelle