Culture Banque
banque sans découvert
Culture Banque > Banques > Les offres sans découvert lancées par les banques de réseau

Les offres sans découvert lancées par les banques de réseau

Depuis quelques années déjà, le nombre d’acteurs présents dans le milieu bancaire ne cesse de se multiplier. Les banques en ligne et les néobanques représentent une concurrence de plus en plus rude pour les banques de réseau. Pour contrer ces nouveaux établissements, les banques traditionnelles mettent donc en place des offres inédites. Parmi elles, des packages à bas coût, sans découvert autorisé.

Pourquoi mettre en place des offres sans découvert ?

Depuis maintenant plusieurs années, les banques de réseau font face à une double concurrence : celle des banques en ligne et celle des néobanques.

Les banques en ligne affichent généralement une palette de services financiers assez large. Elles proposent à la fois des crédits comme de l’épargne ainsi que tout un tas de services de banque au quotidien.

Les néobanques, quant à elles, ont une sphère d’activités beaucoup plus restreinte, qui se résume globalement à la mise en place d’un compte associé à une carte et à quelques services basiques. Leur point commun et leur principal point fort : leurs tarifs particulièrement attractifs ! 

En contrepartie d’un prix défiant toute concurrence, les nouveaux acteurs bancaires réduisent les services offerts à leurs clients ainsi que le risque pris. À ce titre, ils ne donnent généralement pas accès à un découvert autorisé, ou lorsque celui-ci existe, il est très limité, afin de minimiser les situations d’incidents.

Face à ce constat, les banques de réseau ont donc décidé de se positionner sur le même segment. En plus de leurs offres traditionnelles, elles sont désormais nombreuses à proposer des packages à bas coût, desquels le découvert autorisé est exclu. 

Quelques exemples d’offres sans découvert

La première offre de ce type à avoir était déployée à l’échelle nationale est celle du Crédit Agricole. Son offre sans découvert s’appelle Eko et a vu le jour au mois de décembre 2017. À la suite de cet élan, d’autres banques de réseau ont suivi. Ainsi, l’offre Enjoy de la Caisse d’Épargne a été lancée en septembre 2018, suivie de LCL Essentiel en avril 2019. La Banque Postale, quant à elle, est même allée plus loin en élaborant une nouvelle banque mobile. Lancée en juillet 2019, Ma French Bank par La Poste commercialise elle aussi une offre sans découvert. La Société Générale a finalement suivi en janvier 2020 avec Kapsul. En revanche, les autres enseignes traditionnelles bancaires, telles que la Banque Populaire, BNP Paribas, le CIC, le Crédit du Nord ou le Crédit Mutuel n’ont pas encore sauté le pas. Rappelons que BNP Paribas possède déjà l’offre Nickel sur ce créneau.

Les principaux points communs entre les différentes offres sans découvert

Les offres sans découvert des banques de réseau ont été mises en place pour répondre aux attentes d’un public préférant un tarif attractif plutôt qu’un vaste panel de produits et services. À ce titre, tous ces packages affichent des conditions d’admission, des offres et une tarification assez similaire. En outre, la plupart de ces offres sont accessibles sans condition de revenus. Pour en profiter, le client n’a nullement besoin de justifier d’un salaire précis ni de disposer de produits d’épargne spécifiques. Très attractives, la plupart de ces offres sont également présentées à un tarif de 2 € par mois, soit 24 € par an. Notons qu’il s’agit aussi d’offres groupées non personnalisables. En effet, pour proposer des prix si avantageux, ces packages sont totalement standardisés. Avec eux, oubliez le sur-mesure ! Plus concrètement, ils sont souvent composés d’un socle commun comprenant un compte bancaire sans autorisation de découvert, d’une application mobile, de relevés de compte, d’une carte bancaire à autorisation systématique ainsi que de l’accès à au moins un système de paiement mobile. 

Les différences constatées entre les offres sans découvert

Mais alors, quelles sont les différences constatées entre les différentes banques ? Pour se distinguer les unes des autres, certaines enseignes affichent quelques différences avec les autres acteurs du marché. Dans un interview sur CultureBanque, le fondateur de Sémaphore Conseil nous explique les dernières tendances en matière tarifaire.

Par exemple, Ma French Bank propose la gratuité systématique des paiements réalisés hors Zone Euro. La Société Générale, quant à elle, affiche cette même gratuité pour tous les paiements hors Zone Euro d’un montant inférieur à 10 €.

Les retraits hors Zone Euro, quant à eux, ne sont pas tous affichés au même prix. Totalement gratuits chez Ma French Bank, ils sont payants chez les autres enseignes.

De même, côté cartes bancaires, différents packs de services de gestion de la carte sont affichés, dont la densité varie fortement d’un établissement à un autre.

Si la plupart des banques proposent des alertes et des notifications visant à informer le client sur toutes sortes d’aspects liés à son compte, l’offre de LCL ne profite pas de cette option.

Côté chéquier, seules trois offres sur cinq bénéficient de ce moyen de paiement, et uniquement sur demande expresse du client.

Enfin, pour accroître la fidélité des clients, deux établissements disposent du système de cash back, permettant aux utilisateurs de leur carte bancaire de bénéficier de réductions spécifiques auprès des partenaires de la banque, dont le montant est directement recrédité sur leur compte.

En parallèle, notons que les établissements précédemment cités ne font aucune allusion aux éventuels frais de rejets dans leurs plaquettes tarifaires. En effet, comme ces offres disposent d’une carte bancaire à autorisation systématique et qu’aucun découvert n’est associé aux comptes, en toute logique, les incidents de paiement sont très limités. 

L’émergence de ces nouvelles offres bancaires sans découvert autorisé est un excellent témoignage de l’adaptabilité des banques d’aujourd’hui. En effet, face à la concurrence accrue, ces dernières sont contraintes de s’adapter et de se réinventer en permanence. Pour limiter la perte de clientèle au profit des nouveaux établissements bancaires, les banques de réseau mettent tout en œuvre pour se montrer plus attractives et se conformer aux nouvelles attentes de la clientèle.

Retrouvez l’analyse détaillée des tarifs dans le rapport sur CCSFIN https://www.ccsfin.fr/sites/default/files/medias/documents/rapport_annuel_de_lobservatoire_des_tarifs_bancaires.pdf

mm

David Audran

Responsable du blog CultureBanque. Expérience professionnelle en banque de détail, finance d'entreprise et analyse financière.

Réagir

Testez une banque en ligne

logo carre monabanqMonabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
dès 2€/mois

Hello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
Sans condition de revenus

logo carre boursoramaBoursorama : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
Sans condition de revenus

logo carre ingING : Offre intégrale
→ Gold Mastercard gratuite
dès 1200€ de versements


Newsletter mensuelle