Culture Banque
Culture Banque > Banques > Panorama des néobanques en France

Panorama des néobanques en France

Le secteur bancaire est en pleine ébullition. Les banques en ligne affichent une croissance record, la mobilité bancaire est facilité par la loi Macron, et les  néobanques débarquent en France! Alors nous avons décidé de vous présenter plus précisément ce qu’est une néobanque (ou néo-banque) et comment elles souhaitent s’imposer dans le secteur bancaire.

Les 3 principaux avantages d’une néobanque :

  1. Une application mobile de dernière génération avec des options innovantes,
  2. Une carte bancaire généralement gratuite et une tarification concurrentielle,
  3. Une offre accessible sans condition de revenus et l’ouverture du compte sans dépôt initial.

Les néobanques se distinguent aussi pour certaines typologies de clientèles tels que les jeunes, les voyageurs, ou les professionnels.

Les 3 inconvénients des néobanques :

  1. Un compte généralement sans autorisation de découvert,
  2. Une dématérialisation totale qui exclu les dépôts de chèques ou d’espèce.
  3. Un service client ou un service après-vente parfois limité à un chatbot.

Les néobanques misent sur l’expérience digitale

Si une agence bancaire traditionnelle apporte une forte valeur ajoutée en matière de conseils, une banque en ligne va vous convaincre avec sa prime de bienvenue et son catalogue produit, une néobanque peu apporter une solution mobile différenciante aux générations Y et Z (digital native).

Présentation de N26

Ouvrir un compte : N26 est un compte sans condition de dépôt ou de revenus, sans commission pour vos paiements à l’étranger. C’est une néobanque très en vue ces derniers mois car son offre est désormais accessible en France. L’expérience est 100% mobile puisque l’utilisateur ouvre son compte directement depuis son smartphone. Il suffit de 8 minutes pour finaliser l’ouverture du compte et prendre en photo les justificatifs. L’offre N26 se développe en Europe car la néobanque dispose d’une licence bancaire. Fin 2017 la néobanque compte 500 000 clients en Europe dont 100 000 en France.

Présentation d’Orange bank

Ouvrir un compte :  120€ offerts et un smartphone à gagner ! C’est la dernière venue des néobanques françaises. Pour créer l’offre Orange bank l’opérateur télécom à tout d’abord racheté l’acteur Groupama Banque. Après plusieurs mois de travail le groupe Orange a dévoilé sa banque nativement mobile fin 2017. Pour son développement Orange va s’appuyer sur ses millions d’abonnés au service téléphonique. L’ouverture de compte est possible en agence Orange, ensuite l’application mobile intuitive permettra au client de gérer ses comptes en toute autonomie. Par exemple, pour les questions courantes le chatbot Watson répondra rapidement à la clientèle. L’offre est gratuite sous condition d’utilisation de la carte bancaire.

Présentation de Revolut

Ouvrir un compte : Cette dernière s’est lancée fin 2017 et présente déjà une forte croissance! Avec 150 000 clients en France la néobanque se place en bonne position pas rapport à ses concurrentes. L’offre Revolut est assez simple, il s’agit d’un compte de paiement assorti d’une carte bancaire. La néobanque n’a pas de produits diversifiés pour le moment. Son principal avantage est son taux de change bas et l’absence de commission appliquée lors des paiements en devise. Aussi le client peut suivre ses dépenses en temps réel via son application sur smartphone.

Présentation de Monese

neobanque monese

Ouvrir un compte : Monese est une néobanque qui nous vient de Grande Bretagne. L’offre Monese de base est gratuite avec sa carte bancaire et les offres supérieures sont payantes pour augmenter les plafonds d’utilisation de la carte bancaire.

Présentation d’Anytime

Ouvrir un compte : Anytime fonctionne un peu comme le compte Nickel, il faut recharger son compte pour utiliser la carte bancaire. Par ailleurs la carte à autorisation systématique ne permet pas le découvert. Sans condition de ressource ou de dépôt initial elle est idéale pour les jeunes. La néobanque est distribuée exclusivement par internet, à 27€/an pour un particulier alors que l’offre professionnelle anytime est à 9,5€/mois.

Le compte Nickel (BNP Paribas)

Ouvrir un compte : On peut parler d’aventure pour le Compte Nickel! Cette néobanque a cassé les codes de la banque, c’est un compte sans banque… En effet Nickel ne dispose pas d’agrément bancaire, c’est un établissement de paiement supervisé par l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Pour commercialiser ce compte sans banque, la fintech passe par le réseau des tabacs-presse. L’ouverture d’un compte est possible en quelques minutes directement depuis le bureau de tabac! Le compte Nickel a été racheté par BNP Paribas en 2017, la fintech compte plus de 500 000 clients.

Présentation de Bunq

Bunq se définit elle-même comme étant une banque qui « apporte un vent de liberté ». La néobanque Bunq néerlandaise ne cesse d’innover et compte bien ainsi séduire les Français. 

Présentation de Shine

Aujourd’hui, la fintech française Shine a décidé de s’attaquer au marché des indépendants, des microentrepreneurs et des freelances, avec pour seul but de simplifier leur gestion administrative et financière. 

Présentation de C-Zam (Carrefour)

Le compte C-Zam est distribué dans les grandes surfaces Carrefour directement en rayon, près des caisses, comme un produit classique. La gestion du compte se réalise par smartphone avec une application nativement mobile. Son coût est de seulement 1 € par mois avec la carte bancaire incluse.

Présentation de Morning (Leclerc)

C’est une longue histoire… Morning était la première néobanque à se lancer en France. Mais par manque de moyens ce nouvel acteur n’a pas respecté certains ratios réglementaires, son activité est temporairement suspendue. C’est Edel, la banque du Groupe Leclerc, qui rachète la néobanque, mais son fondateur quitte l’aventure. Désormais Morning se décline en 4 offres, une gratuite, une offre pour les enfants, une offre avancée à 2 euros par mois et une offre pour les voyageurs à 3 euros par mois. A l’image du compte C-Zam on se rend compte que la grande distribution souhaite jouer un rôle dans la banque de demain.

Présentation de Ditto

C’est une banque nativement mobile très pratique pour les voyageurs. Pour 9,90 euros par mois la néobanque propose une solution de paiement multidevise aux globetrotteurs. Donc au lieu de payer avec sa carte standard et se voir appliquer une commission de change coûteuse, la carte Ditto réalise le paiement directement dans la bonne devise et réduit ainsi les frais de la transaction.

L’initiative Soon d’AXA Banque

AXA Banque a expérimenté une offre nativement mobile nommée Soon pendant près de 3 ans. Une percée dans le monde des néobanques qui prend fin avec la conquête de 30 000 clients en 2017. La clientèle Soon est transférée vers AXA Banque. La bonne nouvelle est que l’application mobile AXA Banque bénéficie des avancées expérimentées par Soon tels que le solde prédictif, l’ajustement du plafond de la carte ou l’opposition temporaire de la carte.

Présentation de Qonto

Les professionnels ont eux aussi le droit à une néobanque! Qonto se développe sur le créneau un peu moins en vue des comptes professionnels. La néobanque vise tous les types d’entreprises et l’ ouverture du compte ne prend que quelques minutes. L’application offre un tas de fonctionnalités pratiques (gestion des cartes bancaires, dépôt de capital, comptabilité…) à partir de 9€ par mois.

Présentation de Ibanfirst

Lancée par Pierre-Antoine Dusoulier (ancien PDG de Saxo banque France) la néobanque Ibanfirst s’adresse principalement aux entreprises qui réalisent des transactions à l’international. Ibanfirst est toutefois ouverte à toute entreprise souhaitant un compte bancaire simple et une tarification transparente. La fintech excelle notamment pour la tarification des paiements en devise avec la visibilité du taux de change en temps réel.

A noter que les néobanques N26, Nickel, Revolut et Anytime proposent aussi une variante de leur offre pour la clientèle de professionnels.

Présentation de Hush

Sans nouvelle du fondateur et sans agrément bancaire, il est préférable de rester à l’écart de cette fintech pour le moment. Le fondateur de Morning est de retour avec sa nouvelle néobanque Hush! Éric Charpentier se différencie des autres fintechs puisque pour financer son projet il va réaliser une levée de fonds en monnaie virtuelle. Hush sera doté d’une carte bancaire haut de gamme paramétrable, des services, des garanties et des assurances contextualisées et géolocalisées. Mais étant donné son mode de financement, Hush offre aussi un portefeuille pour les principales crypto-monnaies et une solution de change/conversion instantanée des devises et cybermonnaies.

 

Les agrégateurs se muent en néobanques

Un agrégateur permet de visualiser ses comptes dans plusieurs banques dans une seule application mobile!

Avec la DSP2 les agrégateurs pourront réaliser certaines opérations bancaires en plus d’agréger les comptes. Dans  ce cadre les acteurs Bankin, Linxo, Max ou Nestor deviennent une alternative crédible pour la gestion des comptes sur mobile.

bankin gestion budget

 

Les banques traditionnelles face aux néobanques

L’argument principal des banques traditionnelles est la disponibilité d’un conseiller à forte valeur ajoutée pour tous les moments de la vie. Mais face à la menace néobanque, certaines banques passent à l’offensive pour conserver une clientèle connectée.

Avantoo et le Compte CIC Mobile

Du côté du Crédit Mutuel et du CIC on propose une offre couplée : compte bancaire + forfait mobile nommée Avantoo. De quoi contrer le lancement d’Orange Bank.

L’offre EKO du Crédit Agricole

Le groupe Crédit Agricole dévoile EKO, une offre bancaire à 2€ par mois comprenant un compte et une carte. Cette offre EKO se rapproche davantage des concurrents C-Zam et Nickel.

Les prochaines initiatives

On attend aussi le lancement de la banque mobile de La Banque Postale, ainsi que le développement de Fidor par le groupe BPCE en 2018 (projet abandonné!)

Enfin le CM Arkea investi dans les fintechs et créer l’assistant personnel Max pour une multitude de services. Aussi la fédération bretonne devrait lancer sa propre néobanque surement sur la base de Pumpkin (fintech de paiement entre potes).

 

Avis sur les néobanques

Avis avant de choisir une néobanque
  • Catalogue
  • Innovation
  • Tarification
  • Accessibilité
4.0

Résumé de l'avis

Les néobanques se distinguent clairement par une grande accessibilité, pas besoin de justifier de revenus ou de versement à l’ouverture du compte pour N26 et C-Zam par exemple. Elles misent aussi sur des applications mobiles de qualité pour séduire les utilisateurs. Cependant la gratuité est partielle, par exemple avec N26 les retraits d’espèces deviennent payants à partir du 6ème chaque mois. Le compte Nickel et le compte C-Zam impliquent une cotisation mensuelle symbolique. Enfin le catalogue produit est très limité, pour le moment il faut se contenter du compte et de la carte. Peu de néobanques proposent l’épargne, le crédit ou l’assurance.

 

Une liste non-exhaustive de néobanques

Difficile de détailler toutes les néobanques en France, donc si vous aves des suggestions n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de l’article. Ci-dessous une carte des néobanques dans le monde (réalisée par la néobanque Hush).

Avec entre autres : ImaginBank, Albo, Lintel Bank, Canvas, WeBank, Tangerine, Pepper, Bankaaol, Monzo, Chime, Koho, Atom, Loot, Tandem, LunarWay, buddybank, KAKAOBANK, Bank Mobile, GoBank, Monese, Nubank, Pockit, Final, Qapital, Jibuan, BAAB, Starling bank, Banco Original, Fidor Bank, Holvi…

Testez une banque en ligne

logo carre ingING : 80€ offerts
→ Gold Mastercard gratuite
dès 1200€ de versements

logo carre monabanqMonabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois

Hello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus


Newsletter mensuelle