Culture Banque
Culture Banque > Carrière Bancaire > Guide des études pour travailler dans la banque

Guide des études pour travailler dans la banque

Pour vous aider à choisir votre voie professionnelle, découvrez ce guide des études pour travailler en banque !

Accéder aux conseils en Carrière Bancaire

Diplômes pour travailller en banque

Les études courtes de Bac+2 à Bac+3 permettent de rentrer rapidement dans le monde du travail, les banques proposent de nombreuses offres de stage et d’alternance. Aussi les recruteurs apprécient les jeunes diplômés de niveau Bac+3 pour renforcer leurs effectifs de commerciaux des agences bancaires.

Si vous avez la possibilité de continuer les études, les formations de niveaux Bac+5 et Bac+6 offrent différentes spécialités pour la banque de détail ou la banque de financement et d’investissement !

 

Les banques font partie des plus grands employeurs du marché privé Français et recrutent des milliers de nouveaux collaborateurs tous les ans, offrant des possibilités de carrières variées.

Avec les différentes problématiques économiques et financières de ces dernières années, les banques adaptent leur stratégie dans le but de favoriser la fidélisation de la clientèle, notamment à travers un développement commercial fort de leur réseau bancaire.

Les banques étoffent leur offre de produits et services bancaires en proposant plus d’assurance et de produits complémentaires divers. Par ailleurs les opérations bancaires les plus simples sont de plus en plus réalisées de façon autonome par le client avec les guichets automatiques de banque ou directement sur internet.

Ainsi le rôle des employés de banque s’oriente vers le conseil à plus forte valeur ajoutée et la vente. Le recrutement évolue avec cette tendance, les cibles se diversifient de Bac+2 à Bac+5 avec une tendance pour les profils commerciaux et jeunes ces dernières années.

Quelles études pour travailller en banque?

Pour la banque de détail, les principaux métiers mis en avant par les recruteurs sont ceux qui permettent d’entreprendre un « parcours agence », ce sont les principaux métiers de la banque de détail.

Etudes courtes Bac+2 et Bac+3

Les fonctions de Téléconseiller ou de chargé d’accueil sont adaptés aux jeunes diplômés de niveau Bac+2 ou Bac+3 : les formations de type BTS, DUT ou Licence Professionnelle.Ces formations professionnalisantes sont adaptées pour rentrer rapidement sur le marché du travail grâce à l’alternance ou un stage en banque. Les éléments les plus compétents ou ayant 2 à 3 années d’expériences pourront s’orienter vers le métier de conseiller de clientèle des particuliers, le conseiller est responsable d’un portefeuille de plusieurs centaines de clients qu’il doit développer et fidéliser.

Ces métiers nécessitent un réel sens commercial et une maitrise des produits vendus car les clients sont plus exigeants et mieux informés. Le travail comporte aussi de nombreuses tâches administratives et procédures propres à chaque établissement.

Etudes longues Bac+4 et Bac+5

Des postes commerciaux plus techniques ont aussi le vent en poupe tels que le métier de conseiller de clientèle de professionnels qui s’adresse aux artisans, commerçants et aux professions libérales et le métier de conseiller en gestion de patrimoine pour les clients disposant d’épargne ou de flux importants. Les profils les plus recherchés sont les jeunes diplômés de niveau Bac+5 ayant éffectué un stage dans ce domaine, notamment les titulaires d’un Master ou de l’ITB (Bac+4 spécialisé).

Quant à la fonction de responsable d’agence, il est rare d’obtenir ce poste dès son arrivée sur le marché du travail mais certain réseaux bancaires permettent d’y parvenir rapidement avec un niveau Bac+5 tel que la Société Générale, BNP Paribas ou LCL pour des agences de petites tailles, suite à un stage ou un premier emploi résussit dans la banque.

Avec plusieurs années d’expériences ou/et un diplôme reconnu dans sa spécialité des postes plus techniques rattachés au siège ou à la direction des risques sont accessibles.

Les postes de chargé d’affaires entreprises et d’attaché commercial entreprises permettent de côtoyer les PME et PMI de la région et de se frotter à des problématiques nationales ou internationales, des compétences pointues en analyse financières sont indispensables.

Le métier de conseiller privé consiste à accompagner une clientèle fortunée afin de développer leur patrimoine, protéger sa famille, défiscaliser le patrimoine et protéger les biens. Cette fonction nécessite une expérience préalable sur une clientèle patrimoniale et une maitrise parfaite de la fiscalité des particuliers et parfois aussi la fiscalité des entreprises.

La majorité du recrutement des banques s’effectue pour les postes commerciaux de la banque de détail, près de 90% des offres contre 80% avant la crise. Le reste du recrutement s’oriente pour les fonctions supports ou les métiers de la finance.

Banque de Financement et d’investissement (BFI)

Pour la BFI, la tendance de recrutement n’est pas la plus favorable car de nombreuses banques, soumises à de nombreux risques, procèdent à des cessions d’actifs couplés à des plans de départs volontaires pour restructurer leur activité. Cependant les métiers de la finance sont diversifiés et toutes les branches d’activités ne sont pas concernées.

Les profils recherchés pour ces métiers très techniques sont de niveau Bac+5 et plus, notamment diplômés des meilleurs universités ou des écoles supérieures de commerces, un premier stage en finance est exigé pour débuter sa carrière. Les Mastères Spécialisés (post Bac+5) sont appréciés pour apporter une double compétence aux titulaires,  les Mastères of Sciences (équivalent Bac+5) assurent une maitrise de la langue anglaise, enfin les diplômé d’écoles d’ingénieurs restent toujours une valeur sure pour leur esprit matheux et analytique.

Si le recrutement est aussi sélectif c’est car l’exercice des principales fonctions nécessite de grandes compétences. Un ingénieur financier doit maitriser les mathématiques pour proposer des financements complexes et adaptés aux grandes entreprises ou aux investisseurs (métier fusion-acquisition). L’analyste financier doit comprendre le fonctionnement d’une entreprise pour en quantifier les risques (métier coverage) et/ou valoriser sa rentabilité future (métier sell-side). Un gestionnaire de risque (risk manager) sait mesurer et prévoir les risques pour mettre en place des décisions rectificatives. Enfin un opérateur de marché tel que le trader, le sales ou le broker doit comprendre et utiliser au quotidien des produits financiers complexes.

PS : Article rédigé suite à de nombreuses questions qui m’ont été posées par mail, j’espère que ces conseils vous seront utiles.

Questions fréquentes :

Quelle formation pour travailler en banque?

Quelles études pour évoluer dans le secteur bancaire?

Quel diplôme pour débuter sa carrière professionnelle dans la banque?

 

Toutes les rubriques pour développer votre carrière bancaire

Newsletter mensuelle

Testez une banque en ligne

Banque en ligne ING DirectING Direct : 160€ offerts
→ Gold Mastercard gratuite
dès 1200€ de revenus

monabanq logoMonabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois

banque hello bankHello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus