Culture Banque
ameliorer son profil linkedin
Culture Banque > Carrière Bancaire > Valoriser son profil LinkedIn pour travailler dans la finance

Valoriser son profil LinkedIn pour travailler dans la finance

Exploitez le meilleur de LinkedIn avec les conseils d’Alban Jarry, spécialiste des réseaux sociaux professionnels et expert financier. En fin d’interview découvrez son livre blanc : Twitter compté par 50 personnalités de la banque finance assurance. [bc_member name=”albanjarry”]

Peux-tu nous présenter en quelques mots LinkedIn?

Historiquement, LinkedIn était avant tout une CVtheque, il était le concurrent international de Viadéo. Depuis quelques années, LinkedIn a fait un virage stratégique pour implémenter progressivement des fonctionnalités de réseaux social permettant d’interagir entre professionnels. Fils d’actualités, groupes de discussions, et plus récemment Pulse facilitent la diffusion de contenus. L’objectif est d’atteindre de plus en plus vite ses 2eme puis 3eme niveaux de connaissances. Les cercles de connexions peuvent s’élargir de plus en plus rapidement. Gratuitement, il est possible de mesurer en quasi direct l’impact de publications par leur nombre de lecteurs. Par exemple, dans un graphique, LinkedIn m’indique que mes news génèrent entre 15 et 20 k de lectures sur quelques jours. C’est impressionnant.

Quelle est l’utilité de ce média social?

Réseauter ! C’est-à-dire se mettre en relation et faire tomber les barrières professionnelles, ou à minima les réduire. La vraie utilité de réseaux comme LinkedIn ou Twitter est de pouvoir trouver ou diffuser une information auprès du plus grand nombre. Pour faire la promotion du livre blanc « Twitter conté par 50 personnalités de la banque finance assurance », je me suis appuyé sur ces 2 réseaux. L’ouvrage a été vu plus de 10 000 fois en 2 semaines ! Ils m’ont également permis de faire connaissance avec des dirigeants que je n’aurais probablement jamais pu rencontrer autrement. Il faut oser demander des connexions sur les réseaux sociaux (personnellement j’accepte toutes les demandes de personnes dont je comprends le profil). Sans LinkedIn ou Twitter, jamais je n’aurais pu faire la connaissance d’autant de professionnels de qualité en si peu de temps (je suis depuis 2 ans sur LinkedIn et 1 an ½ sur Twitter).

Penses-tu que LinkedIn est utile pour une recherche d’emploi?

LinkedIn est devenu la vitrine de chaque professionnel, il est indispensable ! Clairement, il s’agit d’un site qui permet d’accélérer une recherche. Cependant, il ne doit pas être utilisé seul, c’est un excellent complément d’une série d’outils à disposition de chaque personne amenée à chercher un emploi. Lorsque l’on est confronté à ce problème dans une carrière, il ne faut pas hésiter à trouver les meilleurs sites adaptés à son domaine professionnel. Les réseaux et médias sociaux sont une chance formidable de pouvoir accélérer une recherche d’emploi mais ils ne remplacent pas non plus un réseau physique.

Peux-tu donner quelques chiffres sur tes publications, relations, visites?

4940 abonnés sur la page d’auteur de LinkedIn, régulièrement dans le TOP 10 des profils les plus consultés de mon réseau (entre 1500 et 2000 vues sur les 90 derniers jours), plusieurs posts vus plus de 600 fois sur la page d’auteur (https://www.linkedin.com/today/author/200330669). Cependant ces chiffres sont largement inférieurs à ceux que je constate sur SlideShare ou sur mon blog. Twitter génère plus de 50% du trafic du blog. Depuis début septembre, le blog est sponsorisé par 4 entreprises et plusieurs sont en cours de négociation.

Quelles sont les astuces pour améliorer son profil?

L’enrichir en permanence ! Un profil LinkedIn doit être vivant et refléter le parcours professionnel et surtout les évènements qui le jalonne. Les points principaux sont la photo et le titre, puis le résumé (avec une bonne phrase d’accroche si possible). Activer Pulse pour publier … en mettant une image sur chaque publication. Ensuite LinkedIn est un moteur de mots clés, donc plus le profil est complet plus le moteur trouve une personne rapidement. Il faut donc tout mettre : les associations professionnelles, détailler les expériences, indiquer des compétences, lister ses publications (souvent les jeunes professionnels ne mettent pas leur mémoire de fin d’étude par exemple), et surtout se lier aux autres … Dans un réseau social vaste, il faut ensuite pouvoir montrer ses liens les plus forts. Pour cela, il faut recommander et accepter les recommandations, matérialiser les projets communs (qui peuvent même être la liste de la promotion de son école), et regarder les profils les plus consultés de son réseau pour comprendre pourquoi ils sont regardés et s’en inspirer.

Faut-il différencier son LinkedIn et son “vrai” CV?

Ayant adopté le principe des CV à l’anglo-saxonne, le mien est assez proche du profil LinkedIn ;) Résumé, compétences, expériences, mots clés, les principes sont de plus en plus similaires. A l’inverse, quand je recrute, je regarde essentiellement le profil LinkedIn, il m’en apprend généralement plus sur le candidat … Il permet aussi de voir les éventuelles connaissances communes pour prendre rapidement des références. LinkedIn est redoutable pour obtenir auprès de son réseau une information en quelques heures.

Quels sont les diplômes valorisant en finance : Itb, cfa, ciia, prm, frm…?

Lorsque j’ai eu la chance de pouvoir faire une formation à 40 ans, j’ai sélectionné le MGA d’HEC. Pourquoi ? car c’était une formation sur le management d’entreprise et qui m’ouvrait le plus de perspectives pour la suite. Toutes les formations sont bonnes et il faut sélectionner celle qui offrira la plus grande plus-value pour la suite de sa carrière bancaire. Le raisonnement ne sera pas forcément le même à 30 ans où l’objectif sera d’enrichir son cursus avec une formation plus technique. En ce moment, c’est peut-être l’actuariat qui offre le plus de perspectives pour les jeunes ;) L’assurance est un secteur d’avenir.

Comment peut-on compléter sa présence sur le web?

Le quinté gagnant du monde professionnel est LinkedIn, Twitter, WordPress, SlideShare et Google+ (pour l’indexation). Ce sont les 5 sites qui génèrent le plus de visibilité. En complément, il est possible d’y associer une présence dans les journaux comme l’Agefi communautés ou Le Cercle Les Echos. En 1 an ½ ces différents supports m’ont généré plus de 760 000 vues … c’est inespéré. La publication d’études ou de livres blancs est aussi un bon moyen d’augmenter sa visibilité. Prochainement, je vais participer au 1er MOOC sur France Université Numérique sur la régulation financière en animant la partie sur l’assurance et solvabilité 2. Pour en savoir plus sur les réseaux sociaux, je conseille la lecteur du livre blanc « Twitter conté par 50 personnalités de la banque finance assurance », plus de 75 experts ont participé à cet ouvrage dont des dirigeants et des journalistes.

mm

David Audran

Responsable du blog CultureBanque. Expérience professionnelle en banque de détail, finance d’entreprise et analyse financière.

Réagir

Testez une banque en ligne

Banque en ligne ING DirectING Direct : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1200€ de revenus

boursorama logoBoursorama : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus

Monabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois


Newsletter mensuelle

L’offre du moment !