Culture Banque
Culture Banque > Épargne > L’épargne financière des ménages : vers quelles tendances ?

L’épargne financière des ménages : vers quelles tendances ?

Le rapport de l’Observatoire de l’épargne réglementée publié cet été précise différentes tendances pour l’épargne des français.

Le patrimoine financier des ménages français représente 214 % du PIB du pays. L’épargne réglementée, quant à elle, se monte à 15 % de cette richesse. Pour gérer ces flux financiers, l’État met régulièrement en place de nouvelles lois de finances et de nouvelles mesures. Ces décisions gouvernementales ont un impact direct sur les placements choisis par les ménages. Voyons donc de plus près quelles sont les tendances en matière d’épargne et comment les Français préfèrent placer leur argent.

Les placements préférés des Français

L’assurance-vie

Globalement, le patrimoine financier moyen des ménages français a tendance à s’élever d’année en année. Celui-ci est réparti dans différents types de produits d’épargne. Néanmoins, l’assurance-vie reste à ce jour le placement préféré des Français. Si la majeure partie des fonds sont investis sur des supports en euros, la collecte nette a tendance à prendre de plus en plus d’ampleur sur les contrats en unités de compte. Cela s’explique, en outre, par la légère baisse des rendements moyens des supports en euros.

Les PEL et dépôts à vue

Outre les assurances-vie, les placements sur les dépôts à vue et sur les PEL restent élevés et largement supérieurs à la tendance observée sur l’ensemble de la dernière décennie. On constate notamment que les ménages français ont continué d’augmenter leurs dépôts sur livrets à un rythme plus soutenu, tandis que les retraits des livrets et comptes d’épargne sont en nette diminution. Enfin, notons que, pour la première fois depuis 2008, l’encours des PEL a dépassé celui des livrets A.

L’évolution des taux et de la réglementation

Sur la dernière année pleine, le taux d’épargne moyen des Français, tous placements confondus, était de 1,51 % (Source : Rapport de l’Observatoire de l’Epargne Réglementée de 2016). Cette rémunération est donc largement supérieure à l’inflation. Pour les PEL, le gouvernement avait annoncé une baisse de son taux à 1,5 % pour tous les PEL ouverts après le 1er février 2016, ce qui avait d’ailleurs entraîné un pic de collecte en janvier 2016 sur ce type de placements. Néanmoins, malgré cette baisse, le taux moyen des PEL actifs en France reste élevé, en raison du poid important des anciennes générations de Plans Epargne-Logement. Si les taux des Livret A et des LDDS restent relativement bas (0.75%), ces produits séduisent quant à eux pour leur sûreté, leur exonération fiscale totale et leur liquidité. Enfin, notons qu’en France, les taux sont plus élevés et baisse moins vite que dans les autres grands pays de la Zone Euro.

Vers quels fonds est investie l’épargne des ménages ?

Alors que l’assurance-vie représente 40 % de l’épargne financière des Français, nous sommes en droit de nous demander vers quels types de placements sont investis leurs fonds. En réalité, l’épargne des ménages est très peu investie dans le financement des entreprises. Les sociétés non financières ne bénéficient que de 12 % des placements sur les assurances-vie. En revanche, on constate une forte dynamique des fonds immobiliers. La France est actuellement le deuxième investisseur immobilier en Europe, juste après l’Allemagne. La pierre est perçue comme une valeur refuge. Cependant, le rendement de ces investissements correspond à un profil de risque élevé et le Haut Conseil de Stabilité Financière a d’ailleurs mis en garde les autorités financières à ce sujet, stipulant que les épargnants devaient avoir conscience de ce risque.

Malgré ce constat, un écart énorme est toujours marqué entre la façon d’épargner des Européens et celle des Américains. Si 31 % du patrimoine financier des ménages français est constitué d’actions, cette part représente encore 60 % aux États-Unis.

Découvrez l’étude complète de l’Observatoire en ligne.

mm

David Audran

Responsable du blog CultureBanque. Expérience professionnelle en banque de détail, finance d’entreprise et analyse financière.

Réagir

Livret à taux boosté