Culture Banque
Culture Banque > Innovation > Crowdfunding : Financer des créations, pas à n’importe quel prix ! (Partie 2)

Crowdfunding : Financer des créations, pas à n’importe quel prix ! (Partie 2)

Le financement privé de la création va donc connaître une formidable ascension

Financer la création, une nécessité économique

Ne manquez pas la première partie consacrée au financement participatif :

Une formidable énergie créatrice existe actuellement dans nos pays occidentaux. A en croire le nombre impressionnant de projets créatifs qui sont proposés sur les plateformes de financement participatif, cette énergie ne demande qu’à s’exprimer. Et pourtant, à aucun moment dans l’histoire récente, les outils productifs et le capital n’ont autant été concentrés dans les mains de ceux qui en ont le moins besoin.  Le combat que mène actuellement le pays (et d’autres en Europe) contre la crise économique, la volonté de se ré-inventer et de favoriser l’émergence de nouveaux modes de consommation constitue donc un puissant moteur du financement participatif. Et celui-ci permet à tout à chacun de décider de l’allocation des budgets de développement (votre investissement) dans l’un ou l’autre produit.

Le financement privé de la création va donc connaître une formidable ascension. Cette croissance a en réalité déjà bien démarré : les investissements sur les plateformes de financement participatif de la création (modèles reward-based qui offrent une contrepartie ou un produit) ont connu une croissance moyenne des montants investit de près de 80% ses trois dernières années. Celles-ci constituent encore le premier mode de financement participatif en termes de montant (si l’on exclut le crédit à la consommation proposé par les grands du secteur tels que Zopa et Lending Club). Dans un marché similaire, les produits de luxe et d’exception (qui sont aussi créatifs) qui ont connu une très forte hausse de leurs prix démontrent également un attrait très important pour la création.

Des montants de financement en forte progression

Sur le marché de financement participatif, c’est encore toujours le financement de la création qui draine les investissements les plus importants. L’année dernière la montre design et créative Pebble watch réunissait plus de 10 millions de dollars de pré-financement. Le prix de cette montre était initialement de 99 dollars sur la plateforme de financement paticipatif. Quelques mois après sa livraison, la première version de la Pebble Watch s’arrache maintenant à plus de 100%  de hausse sur eBay, souvent à plus de 200 dollars l’unité.

L’année dernière la montre design et créative Pebble watch réunissait plus de 10 millions de dollar de pré-financement

Mais tous les produits ne connaissent pas le succès de Pebble Watch. Dans certains cas, les prix ont baissé alors que la qualité des produits ou des problèmes de livraison du produit ont miné leur propre marché. Investir ou acheter des produits sur des plateformes de financement participatif n’exonère donc pas le client de sa responsabilité d’acheteur : Evaluer le produit proposé, Evaluer les chances de succès et la qualité probable du produit, Accepter une certaine marge d’erreur… L’investissement participatif ne doit pas altérer notre bon sens. De même qu’investir dans une équipe ou dans une société (qui parfois n’existe pas encore) n’est pas exempt de risques.

Nos conseils pour le financement de produits créatifs

Face à ces écueils, plusieurs pistes qui pourraient rassurer les acheteurs et investisseurs ne semblent pas encore avoir été explorées par les plateformes de financement participatif.  Fournir des échantillons tangibles, offrir une garantie de résultat et de construction, assurer la reprise ou l’échange des prix ou encore organiser le marché secondaire. Autant de pistes pour des modèles d’affaire qui permettraient de rendre le financement participatif encore plus attractif auprès des investisseurs.

Vous préférerez logiquement des créations & produits à durée de vie longue, avec un risque de livraison faible

Aux investisseurs en herbe : si vous souhaitez réaliser une plus-value ou confirmer votre flair d’investisseur participatif dans la création, vous préférerez logiquement des créations & produits à durée de vie longue, avec un risque de livraison faible et produits par une équipe ou une entreprise qui a su démontrer sa capacité de production par le passé. Vous préférerez également des produits qui sont cessibles et pour lequel un marché peut s’établir suite à l’acte d’achat. L’investisseur participatif ambitieux pourrait même envisager d’investir dans un stock de plusieurs unités vue d’une revente ultérieure (attention : pensez alors à la problématique du stockage ou de la conservation des produits !).

A l’avenir, il est fort à parier que le champ des règles de la vente par internet va s’adapter à la nouvelle tendance du financement participatif. Du côté des lois, il est également probable que certaines réglementations imposent très vite des règles bien plus strictes aux sites de financement participatif, qui n’auront alors malheureusement pas d’autre choix que d’en reporter le coût sur les consommateurs.

Pour aller plus loin découvrez le crowdfunding et l’innovation financière sur CultureBanque.

mm

Lionel Slusny

Offre un accompagnement à la création et au financement d’activités innovantes dans le secteur financier

2 commentaires

  • Merci pour cet article interessant. Pour revenir sur le sujetd e la réglementation, sachez que certains organismes financiers agréés se lancent désormais sur le Crowdfunding, ce qui permet d’éviter des problèmes de flou réglementaire.

    L’exemple qui me vient est celui de la Nef qui a lancé sa propre plateforme de finance participative : « Prêt de chez moi ». Son fonctionnement est original : Les citoyens relocalisent leur épargne pour financer collectivement des projets solidaires de leur territoire.

    http://www.pret-de-chez-moi.coop est la première plateforme de Crowdfunding pilotée par un organisme bancaire.

Testez une banque en ligne

Banque en ligne ING DirectING Direct : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1200€ de revenus

boursorama logoBoursorama : 130€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus

Monabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois


Newsletter mensuelle

L’offre du moment !