Culture Banque
bdf
Culture Banque > Banques > La Banque de France : quel est son rôle ? Quelles sont ses principales missions ?

La Banque de France : quel est son rôle ? Quelles sont ses principales missions ?

Autrefois, la Banque de France contribuait à la création monétaire. Aujourd’hui, ses missions ont bien changé.

La Banque de France participe activement à l’économie française. Elle tache de maîtriser l’inflation et d’assurer la stabilité financière de notre pays. Voyons donc de plus près quelles sont ses principales missions et comment la Banque de France se place comme étant un acteur majeur en Europe et dans le monde.

La stratégie monétaire de la Banque de France

Le premier rôle de la Banque de France est d’établir un diagnostic économique précis de notre pays en vue d’orienter les décisions politiques monétaires de la France. Suite à différentes expertises et diagnostics, elle met en œuvre une politique monétaire pour assurer le financement de notre économie. La Banque de France établit une prévision de notre besoin en monnaie, anticipe les financements nécessaires au bon fonctionnement des banques françaises et achète des titres auprès de la Banque Centrale Européenne dans le cadre de notre politique monétaire. En établissant une surveillance permanente des moyens de paiement, et en étant également le premier imprimeur de billets en euros, la Banque de France préserve la confiance des autres pays envers notre monnaie.

La stratégie monétaire de la Banque de France, en 2017, en chiffres :

  • 492,6 milliards d’euros d’achats de titres par la Banque de France
  • 147 milliards d’euros de réserves brutes de change
  • 84,7 milliards d’euros de réserves en or
  • 1,4 milliards de billets en euros fabriqués
  • 730 millions de données individuelles accessibles dans l’Open Data Room
  • 97,7 milliards d’euros d’achats de titres d’entreprises françaises
  • 48,6 milliards d’euros de réserves nettes en devises
  • 2436 tonnes de stock d’or
  • 6,4 milliards de coupures délivrées au guichet

La stratégie financière de la Banque de France

En parallèle, la Banque de France agit comme un acteur de la stabilité financière de notre pays. Pour cela, elle constitue la principale autorité de contrôle prudentiel qui supervise l’intégralité du secteur financier. Elle surveille les banques et les assurances présentes sur l’Hexagone. Elle fait évoluer la réglementation sur le plan national et international. Elle lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Elle protège les épargnants. La Banque de France suit attentivement la gestion des risques de crédits et de liquidités pour toutes les infrastructures de paiements. Enfin, elle prévient le risque systémique.

La stratégie financière de la Banque de France, en 2017, en chiffres : 

  • 185 missions de contrôle dans des assurances et des banques
  • 737 établissements bancaires agréés
  • 13,66 % : le ratio de solvabilité des six principaux groupes bancaires français
  • 291 milliards d’euros de flux traités au quotidien par Target2 en décembre 2017
  • 48 missions de contrôle pour le compte de la Banque Centrale Européenne
  • 138 personnes détachées à la Banque Centrale Européenne

La Banque de France au service de notre économie

Enfin, le troisième rôle majeur de la banque de France est d’assurer la protection du consommateur. Elle contrôle donc assidûment les pratiques commerciales et prévient les situations de surendettement. Pour les personnes déjà surendettées, la Banque de France tache de trouver des solutions. En parallèle, elle dresse également des études régulières quant à la conjoncture économique nationale et régionale. Enfin, en tant que « banquier de l’État », c’est elle qui tient les comptes du Trésor. 

Les missions du service à l’économie de la Banque de France, en 2017, en chiffres : 

  • 62 300 droits au compte exercés auprès des établissements de crédit
  • 370 000 appels traités par la plateforme téléphonique Assurance Banque Epargne Info Service
  • 100 000 abonnés aux enquêtes de conjoncture régionale et nationale
  • 7,6 millions d’entreprises recensées dans la base FIBEN
  • 909 entreprises confortées dans leur activité dans le cadre de la médiation du crédit, soit 11 172 emplois.
  • 179 481 dossiers de surendettement traités
  • 35 000 statistiques diffusées sur webstat.banque-France.fr
  • 261 516 entreprises non financières bénéficiaires d’une cotation
mm

Faustine Pascal

Rédactrice Web Freelance. Expérience en Banque, Finance et Assurance.

2 commentaires

  • Peut mieux faire : La Banque de France prévisionne notre besoin …
    “Prévoit” ou “établit une prévision de “, ça existe.
    “Prévisionne” non.

    Pourquoi ne pas accepter les services d’un vérificateur d’orthographe ?

Newsletter mensuelle

Testez une banque en ligne

monabanq logoMonabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois

banque hello bankHello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus

Banque en ligne ING DirectING Direct : 80€ offerts
→ Gold Mastercard gratuite
dès 1200€ de revenus