Culture Banque
Les professionnels de la finance sur twitter
Culture Banque > Crédit > Le guide des professionnels de la finance sur Twitter

Le guide des professionnels de la finance sur Twitter

Twitter est un outil de communication et de veille à la mode chez les financiers! Découvrez comment le réseaux social de microblogging séduit les pro de la finance et comment développer votre propre communauté!

Pourquoi les professionnels de la finance apprécient-ils particulièrement Twitter ?

Certainement pour la qualité et la diversité des informations présentes ! Twitter fait gagner du temps et permet d’avoir des actualités d’une diversité incroyable. Il faut juste veiller à ne pas y passer trop de temps et éviter de s’y égarer. Les statistiques montrent que la majeur partie des connexions sont le matin, à l’heure du déjeuner et le soir. Soit en dehors des horaires de bureau.

→ Suivez l’actualité financière et du crédit en ligne sur CultureBanque

Quand c’est une marque qui est présente, elle va chercher selon son segment d’activité à avoir une communication BtoB ou BtoC. Pour les entreprises financières, avec la MIF, il est compliqué de vendre des produits directement en BtoC. Les règles traditionnelles de cette directive s’appliquent sur Twitter comme dans un support commercial classique. Il faut tenir compte du pays de résidence et des autorisations de commercialisation, de l’interdiction de présenter des performances, … Heureusement, d’autres sujets sont possibles et de nombreux acteurs respectent les contraintes légales.

Je crois que les professionnels apprécient particulièrement Twitter car ce réseau facilite la communication et l’échange sur leurs métiers et leurs problématiques. C’est un outil complémentaire des traditionnelles conférences, salons, formations ou groupes de travail des associations professionnelles.

Pensez vous que Twitter facilite le réseautage entre professionnels de la finance ?

Certainement, le « petit oiseau bleu » survole de plus en plus la finance et aide à se retrouver sur des thématiques communes. Au delà du terme « réseautage », comme dans la « vie réelle» des affinités se créent rapidement.

Personnellement, pour la mise en relation, j’utilise plus les fonctions de LinkedIn qui gère automatiquement mon annuaire professionnel. Les fiches sont réactualisées directement par leurs propriétaires. Twitter marche autrement. Grâce à ce média social, j’ai fait la connaissance de nombreuses personnes, que je croise maintenant régulièrement, dont les blogueurs de CultureBanque. LinkedIn et Twitter fonctionnent fondamentalement différemment, il faut s’adapter à chacun.

Vous avez publié il y a un mois une étude sur 200 comptes Twitter de professionnels de la finance, pouvez vous nous en dire plus ?

Cette étude était l’occasion de faire un point de situation sur 8 catégories en banque finance assurance et d’y ajouter les résultats d’un sondage réalisé auprès de Twittos financiers.

Je suis surpris qu’elle soit autant consultée depuis sa mise en ligne. Le jour de sa publication, elle a été visualisée plus de 1000 fois en quelques heures, c’était assez incroyable. J’en ai publié des versions coupées par thèmes pour qu’elle soit plus facile à lire et analyser.


Croyez vous que Twitter facilite la recherche d’emploi en Finance ?

J’ai vu peu de Twittos chercher explicitement un travail via Twitter en finance, sauf dans le cadre du CV « made in Twitter » réalisé par David. Il a été particulièrement brillant ! En tant que recruteur, il m’est arrivé récemment de proposer une offre de stage par ce biais et la personne  retenue m’a contacté grâce à Twitter. J’ai l’impression que passer une annonce sur Twitter comme l’a fait David n’est pas encore une technique de recherche très étendue. Elle est plutôt réservée aux moins de trente ans.

Pour les autres, je pense que les réseaux et médias sociaux peuvent être un accélérateur dans une recherche d’emploi ou dans le cadre d’une transition professionnelle. Dans mon récent changement de poste, les réseaux sociaux m’ont probablement aidé. Après avoir donné des formations sur ce thèmes, d’autres personnes ont utilisé une approche similaire qui a également donné de bons résultats. Le personal branding sur les réseaux et médias sociaux est dans ce cadre probablement très efficace.

Si vous deviez donner quelques conseils pour bien débuter sur Twitter en Finance

La première étape est essentielle et repose sur la façon dont la nouvelle personne se présente. Il faut impérativement mettre une photo, quelques mots clés dans sa bio, une localisation et une l’adresse d’un site ou d’un profil LinkedIn. Ces 4 éléments sont primordiaux car nul ne s’abonnera ou ne communiquera avec une personne dont il ne comprend pas le profil.

Au départ, Twitter demande de s’abonner à une dizaine de comptes, le plus simple est de chercher des comptes de journaux ou de médias pour passer cette étape rapidement car il est difficile de savoir qui est présent dans un univers inconnu.

Ensuite, je conseille de poster une vingtaine de posts avant de commencer tout abonnement à d’autres utilisateurs (il est ensuite toujours possible de se désabonner). Ces 20 posts aident vos futurs interlocuteurs à avoir une idée des thèmes que vous allez aborder. Pour faire plus facilement ces 20 posts, il suffit de Twitter des articles de presse, quasiment tous les sites ont maintenant des boutons Twitter qui permettent de partager les articles.

Enfin, naturellement, l’interaction se créera avec quelques comptes. Le nouvel arrivant à intérêt à chercher à s’abonner à des comptes de personnes qu’il connait. Généralement, en retour, elles s’abonneront également à son compte.

Pour trouver des comptes en finance, les listes des comptes cités dans l’étude ont été mises à disposition. Elles sont classées par thèmes. Et, en fonction de la lecture des biographies des comptes qui y figurent. Il est assez aisé de s’abonner à des Twittos de qualité et qui peuvent correspondre à ce que chaque utilisateur à envie de suivre.

Alban Jarry

Asset Management, Réglementation, Réseaux Sociaux

Réagir

Newsletter mensuelle

Testez une banque en ligne

monabanq logoMonabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois

Banque en ligne ING DirectING Direct : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1200€ de revenus

boursorama logoBoursorama : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus