Culture Banque
Culture Banque > Innovation > Fintech et Insurtech, quelles sont les connaissances des Français?

Fintech et Insurtech, quelles sont les connaissances des Français?

Dans son étude « les Français et les nouveaux services financiers » Deloitte interroge les français au sujet des Fintech et Insurtech.

Une étude vient d’être publiée par Deloitte, l’un des leaders mondiaux de l’audit et des services professionnels, quant à la connaissance des Français vis-à-vis des nouveaux services financiers. Pour la troisième année consécutive, 2000 personnes ont été interrogées sur leur perception et l’information qu’ils ont au sujet des Fintech et des Insurtech. 

Une connaissance très limitée des nouveaux acteurs financiers

D’après l’étude, 78 % des Français ne savent pas ce que sont les Fintech et 86 % d’entre eux ignorent ce qu’est une Insurtech. Bien que ces dernières soient de plus en plus présentes dans le monde de la finance, seuls 55 % des personnes interrogées perçoivent réellement leur utilité. En revanche, après explication, 81 % des sondés reconnaissent le caractère innovant de ces nouveaux acteurs du marché bancaire.

statistique fintech

Une appétence croissante pour l’univers digital

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, 77 % des personnes interrogées estiment pourtant que les nouvelles technologies digitales, et notamment Internet, facilitent grandement la gestion de leurs finances. Ainsi, ils sont 71 % à consulter régulièrement Internet pour rechercher des produits et services bancaires. 84 % des personnes interrogées affirment réaliser régulièrement des opérations bancaires simples en ligne. Ces chiffres croissants d’année en année sont donc très favorables au développement des nouveaux services financiers apportés par les Fintech et les Insurtech. 

Les Français semblent déroutés par toutes les nouvelles offres financières et la multiplicité des acteurs

Une confiance encore très limitée

En parallèle, malgré cette nouvelle appétence pour la gestion financière en ligne, les Français restent très attachés aux acteurs bancaires traditionnels. Ils leur accordent beaucoup plus facilement leur confiance, notamment pour la réalisation d’opérations complexes. Seulement 5 % des Français affirment faire confiance aux Fintech et Insurtech. D’ailleurs, seuls 22 % d’entre eux se disent prêts à quitter leur banque ou leur assurance actuelle pour s’orienter vers de nouveaux services financiers. Les Fintech et Insurtech sont davantage perçues comme étant des services complémentaires plutôt que comme de réelles alternatives aux acteurs traditionnels.

étude Deloitte

Source : voir l’étude Deloitte

Un manque de connaissances à l’origine du manque de confiance

Si les Français interrogés affichent une certaine crainte vis-à-vis des nouveaux services financiers, c’est avant tout parce qu’ils manquent de connaissances quant à ces entreprises nouvelles générations. Ils ressentent généralement un réel besoin d’en comprendre les bénéfices et estiment devoir être accompagnés dans l’utilisation de ces nouveaux produits et services. Nombreux se disent désorientés face à la multiplicité des acteurs présents sur le marché financier. Qui plus est, la plupart des sondés affirment être encore inquiets face à la sécurisation de leurs informations personnelles et bancaires. Ainsi, pour près d’un tiers des Français, deux leviers sont à activer en vue de favoriser l’adoption des nouveaux services proposés par les Fintech et les Insurtech :

  • Le premier axe concerne la sécurisation des données. Il faut pouvoir donner confiance aux utilisateurs et leur prouver que leur argent et leurs données personnelles sont réellement protégés.
  • Le second levier consiste à leur donner davantage d’informations pédagogiques et à les accompagner dans cette révolution bancaire. L’innovation et la transformation digitale s’invitent dans l’industrie financière. Avec un bon accompagnement, les Français semblent prêts à accueillir ce changement.
mm

David Audran

Responsable du blog CultureBanque. Expérience professionnelle en banque de détail, finance d'entreprise et analyse financière.

Réagir

Newsletter mensuelle

Testez une banque en ligne

banque hello bankHello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus

boursorama logoBoursorama : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus

Banque en ligne ING DirectING Direct : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1200€ de revenus