Culture Banque
transformation métier banque
Culture Banque > Carrière Bancaire > La transformation de l’univers bancaire : vers quels métiers à l’horizon 2025 ?

La transformation de l’univers bancaire : vers quels métiers à l’horizon 2025 ?

L’univers bancaire subit actuellement de profondes métamorphoses. La numérisation pousse actuellement les banques vers la plus grande transformation de leur histoire. Dans un univers toujours plus concurrentiel, réussir ce changement est devenu une question de vie ou de mort pour les différents établissements financiers.

L’observatoire des métiers de la banque a donc mené une étude, de façon à évaluer quelles seront les missions des employés de banque à l’horizon 2025. Cette étude révèle, en outre, que trois types d’activités sont fortement menacés par les évolutions technologiques : la gestion administrative, la gestion des opérations courantes, ainsi que le travail de collecte et de suivi des données. Les autres activités bancaires, quant à elles, pourraient être radicalement transformées.

Les métiers bancaires voués à disparaître d’ici 2025

En premier lieu, l’activité bancaire qui semble la plus menacée concerne la gestion administrative et comptable des établissements financiers. Il s’agit du classement et de l’archivage des documents aujourd’hui entièrement dématérialisés et automatisés. De même, l’envoi des e-mails de relance est désormais réalisé par des machines plutôt que par les conseillers.

→ Lire le boulversement des métiers bancaires

La tenue des agendas et l’organisation des rendez-vous se fait, elle aussi, directement en ligne. Enfin, des outils d’intelligence artificielle pourraient, à long terme, s’occuper des déclarations fiscales, de l’élaboration des contrats de travail et des comptes-rendus de réunions. Le traitement des opérations courantes, lui aussi, risque bien de disparaître. En effet, le passage des opérations bancaires courantes est de plus en plus digitalisé. Les ordres de transactions sur les marchés financiers sont également concernés. Des outils de scoring permettent désormais d’évaluer directement les risques. Les contrôles de conformité des pièces fournies par les clients sont, eux aussi, gérés de façon automatique, en vue de réduire toujours davantage les fraudes. Enfin, le recueil d’informations simples et leur interprétation seront également réalisés par des machines, ce qui pourrait bien remplacer bon nombre d’analystes financiers, d’économistes et de chartistes. 

Les métiers voués à une profonde transformation

Si certains métiers bancaires sont totalement destinés à la disparition, d’autres métiers-repères actuels pourraient bien devenir secondaires à l’horizon 2025. Tel est le cas des chargés d’accueil ou des opérateurs de marché. Les contrôleurs des gestions, les gestionnaires administratifs, les techniciens en comptabilité ou en finance, ainsi que les techniciens en ressources humaines pourraient, eux aussi, passer au second plan. 

Les activités liées à la vente seront totalement repensées. En effet, les assistants virtuels seront une aide considérable à la détection des besoins des clients. Les nouvelles technologies assisteront donc les chargés de clientèle dans la promotion et la vente des produits et des services bancaires. De nouveaux supports d’aide à la vente seront disponibles et l’univers marketing des banques sera donc directement impacté. L’instruction des demandes de crédits et l’évaluation des risques seront assistées par l’intelligence artificielle, ce qui impactera directement la négociation des conditions d’octroi des plans de financement. De ce fait, les activités de management seront transformées, de façon à mieux correspondre aux nouvelles attentes des collaborateurs.

Bien entendu, de nouveaux métiers-repères feront leur apparition. Les métiers de la Data formeront une nouvelle catégorie à part entière au sein de la cartographie des ressources humaines bancaires. Les métiers-supports, quant à eux, deviendront de véritables partenaires au fonctionnement commercial des banques. Aussi les employés de banque peuvent trouver de nouveaux métiers du côté de la FinTech. Reste alors aux employés du secteur financier à faire évoluer leurs connaissances et leur savoir-faire technique pour se positionner au mieux au cœur de cette métamorphose de la carrière bancaire.

mm

David Audran

Responsable du blog CultureBanque. Expérience professionnelle en banque de détail, finance d'entreprise et analyse financière.

Réagir

Testez une banque en ligne

logo carre ingING : 80€ offerts
→ Gold Mastercard gratuite
dès 1200€ de revenus

logo carre monabanqMonabanq : 120€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois

Hello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus


Newsletter mensuelle