Culture Banque
prêt lydia casino
Culture Banque > Innovation > Lydia et Banque Casino lancent le “prêt instantané” en France

Lydia et Banque Casino lancent le “prêt instantané” en France

La fintech Lydia, qui compte 1,5 million d’utilisateurs (dont 100.000 sur ses marchés étrangers : Espagne, Irlande, Portugal et Royaume-Uni), s’est alliée à Banque Casino pour fournir un prêt dit instantané. Cette formule de financement, d’un montant de 100 euros à 1.000 euros, est remboursable sous 90 jours. Elle n’est donc pas assujettie à la réglementation Lagarde sur le crédit à la consommation. L’offre se rapproche de celles de Ferratum (qui a arrêté son offre de prêt en France) et Cashper.

La solution est disponible pour les clients bénéficiant d’un statut dit “vérifié” de Lydia, c’est-à-dire ceux ayant fourni une pièce d’identité et un justificatif de domicile. Ce statut accorde des avantages (dont certains liés à la réglementation) comme des plafonds de transactions plus élevés, l’accès au paiement mobile, la création d’une carte virtuelle, un IBAN, etc.

Selon un communiqué commun de Banque Casino et de Lydia, ce prêt est :  

  • Immédiat : si l’utilisateur le souhaite, le financement est disponible sur le compte Lydia quelques secondes après sa souscription. Cependant, cette immédiateté a un coût.
  • Simple : l’utilisateur, étant en statut “vérifié” n’a pas besoin de fournir de pièces justificatives ou de remplir de formulaire pour obtenir son financement. Lydia s’occupe du process de connaissance client (KYC).
  • Clair et transparent : le montant, l’échéancier du remboursement et le coût de l’emprunt sont clairement affichés avant la souscription du prêt et la réponse est immédiate.

L’offre a évidemment un coût. Par exemple, pour un financement d’un montant de 100 euros, le prêt sera facturé 3,13% et s’ajoutent 6,90 euros si l’emprunteur souhaite que la somme soit immédiatement créditée sur son compte Lydia. Le client a aussi le choix de se voir créditer dans un délai de 14 jours. 

Nul besoin de fichier positif pour l’obtention du prêt ou l’évaluation du risque. Le prêt s’applique donc aux profils “vérifiés” utilisateurs courants de Lydia. Et tous les utilisateurs Lydia ne sont pas éligibles à cette formule de financement. Le scoring s’appuie sur la data, le machine learning et la connaissance du client. Lydia n’a pas souhaité divulguer ce secret de fabrication ! A l’occasion de la conférence de presse annonçant le lancement du prêt instantané, Cyril Chiche, co-fondateur et CEO de Lydia, a indiqué que l’offre s’adressait aux utilisateurs de la carte Lydia, qui seraient 30.000 à l’heure actuelle. Cyril Chiche espère en convaincre dix fois plus l’an prochain. Nul ne sait encore comment il boostera le taux d’équipement en carte Lydia. 

Lydia ne cesse d’étoffer sa palette de produits et services. Récemment, la fintech a lancé en partenariat avec son actionnaire CNP Assurances, une assurance pour mobiles qui se souscrit “en moins de deux minutes”. En se dotant d’une carte et d’un agrégateur (fournit par la fintech Budget Insight), Lydia deviendra-t-elle progressivement une néo-banque ?

Cyril Chiche, a mentionné à l’occasion de la conférence de presse organisée pour le lancement du prêt instantané qu’une offre d’épargne sera proposée. Aucune date n’a été précisée.

De son côté, Banque Casino n’a pas caché son souhait de nouer un partenariat avec des “jeunes pousses de la finance”, précisait le quotidien Les Echos en juillet dernier. La filiale à 50% de Crédit Mutuel Alliance Fédérale (ex-CM11-CIC) paraissait comme le partenaire idéal de Lydia. Banque Casino est l’un des leaders en France du paiement fractionné. En 2017, Banque Casino a lancé “Coup de pouce”, un prêt accordé en 24 heures aux clients de Cdiscount. Une offre qui aurait séduit 100.000 clients qui empruntent en moyenne entre 500 et 600 euros.

Pour Banque Casino, Lydia représente un relais de croissance de ses offres de prêts qui se distinguent des offres traditionnelles : disruptives et simples.  

Enfin, notons que le Groupe Casino (actionnaire à 50% aussi de Banque Casino) travaille déjà avec Lydia. La solution de paiement étant acceptée dans les magasins Franprix. Le Groupe Casino se rapproche de l’univers des fintechs. Il est partenaire de l’incubateur Swave, un incubateur de fintechs situé à La Défense (92).

Les offres de crédit instantané ont le vent en poupe dans beaucoup de pays. Elles répondent aux besoins des consommateurs qui, avec la révolution digitale, ont obtenu plus de pouvoir. Des consommateurs exigeants, qui veulent tout, tout de suite, en attente d’offres personnalisées et transparentes. 

Accès communiqué de presse :

https://www.dropbox.com/s/w1ehn6xysjv3qfx/12%3A2018%20-%20Lydia%20x%20Banque%20Casino%20Communiqu%C3%A9%20de%20presse.pdf?dl=0

Présentation de l’offre sur le site :

https://support.lydia-app.com/l/fr/article/hqsbykwb89-a-propos-du-cr-dit-lydia

 

Suivez les innovations bancaires sur CultureBanque.

mm

Frédéric Bois

Responsable Pôle Innovations et Veille Transverse chez Sémaphore Conseil

Réagir

Testez une banque en ligne

logo carre monabanqMonabanq : 160€ offerts
Sans condition de revenus
Pour seulement 2€/mois

logo carre bforbankBforBank : 120€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1200€ de revenus

Hello bank! : 80€ offerts
→ carte bancaire gratuite
dès 1000€ de revenus


Newsletter mensuelle